Acheteurs immobiliers : les taux de crédits immobiliers sont en baisse

Les professionnels de l’immobilier et les investisseurs en particulier vous diront que la situation de l’immobilier en France et partout ailleurs est catastrophique. Les prix sont aux plus bas niveaux pour le bonheur de ceux qui veulent acheter un bien immobilier. Ces circonstances ouvrent aux emprunteurs de nouvelles portes de négociation pour faire baisser le taux de leur prêt immobilier.

Les crédits immobiliers ré-négociables

Tous les souscripteurs de crédits immobiliers contractés en 2003, 2004, 2007, 2008, 2009, 2011, et même désormais ceux de 2012 peuvent les renégociés et réaliser ainsi des économies substantielles. Des études d’experts, réalisées par des courtiers en crédit immobilier, conseillent la ré-négociation des crédits et estiment que les gains peuvent être conséquents selon l’ancienneté et le taux du.

En juillet et août, les taux de crédit immobilier ont baissé pour atteindre en moyenne 2,75 % sur 15 ans, 3 % sur 20 ans et 3,40 % sur 25 ans. Ces taux très bas offrent ainsi la possibilité aux emprunteurs qui ont souscrit un crédit – même récemment – de le renégocier.

A titre d’exemple : un crédit de 200 000 € souscrit sur 20 ans en janvier 2012 à un taux de 4,31 % est renégociable à la date d’aujourd’hui à un taux de 2,80 % et sur une durée de 16 ans au lieu de 20 ans. Cela permet une économie de 24 340 € sur le coût total du crédit.

Conseils pour la renégociation des crédits immobiliers

Pour toute personne qui veut accéder à la propriété immobilière doit prendre en compte les conseils suivants pour souscrire son crédit immobilier dans de bonnes conditions :

  • S’informer sur les conditions de souscription de plusieurs banques car les taux de crédits varient d’une banque à l’autre.
  • Bien préparer son dossier : les trois derniers relevés de comptes, 3 bulletins de paie et remplir le questionnaire médical.
  • Prendre connaissance de tous les frais que l’on aura à payer : frais de dossier, pénalités, frais de garantie….
  • Essayer de répercuter l’économie réalisable sur la durée du prêt et non pas sur le montant des mensualités.

———————————–

Quelques information sont inspirés des sources suivantes:

www.lefigaro.fr

www.laforet-nanterre.fr

www.immobilier-danger.com

Articles similaires